HISTOIRE DE… CORINNE

here

Je suis née en Berry, terre d’accueil, comme on dit…
Mais aussi terre de mystères, de sorcellerie, de féérie. Chez moi, la sorcière est la fée, la fée est la sorcière, dualité…
Pas un village sans son guérisseur, sans son rebouteux… J’ai grandi entourée de merveilleux, de j’teux de sorts, de sorcellerie, de magie.
C’est la terre de mes racines, le point de départ de mon voyage dans la culture.
Cette énergie culturelle m’a traversée toute entière… des pieds au ventre, du ventre au cœur, du cœur à la tête et de la tête aux pieds…
Les pieds… Tout d’abord, la culture de la terre. Elle m’a menée à devenir ingénieur agricole. Une culture qui m’a nourrie pendant vingt ans.
Mes pieds ont suivi mon cœur (ah l’amour !) et m’ont aussi transporté en Aveyron où mon ventre a cultivé trois beaux garçons.
Les plus beaux cadeaux pour la culture du cœur, des graines de croissance…
Quand le cœur fleurit, l’esprit le suit…
Un pied en Aveyron, un autre dans le Berry, les histoires m’ont assaillie, ont posé leurs graines aussi…
C’est le début du voyage dans l’autre culture, mais finalement sont-elles si différentes ?
Lectures… Ecoutes… Spectacles… Premiers stages… en 2001, je me lance à raconter, et avec Sophie, et avec les anciens du village dans les cafés du canton. Un bien beau partage.
Depuis je n’ai cessé de poursuivre ce partage-là. En perpétuelle recherche de son fond et de sa forme… le fond à cultiver… la forme à donner pour chaque histoire reprise ou créée.
En recherche également de la musicalité de chaque instant pour la transmettre à ma guitare ou mon accordéon.
De nombreux stages, des rencontres, des amis… m’ont aidé à avancer pas à pas dans ce chemin-là, d’autres m’aideront encore certainement… Avec un grand MERCI  tout particulier à Luigi Rignanese, accompagnateur de nos débuts.
C’est en grande partie grâce à toute cette énergie, ces écoutes bienveillantes que 10 ans après cette première racontée, j’ai quitté l’étude de la culture de la terre pour la culture de l’esprit en lien avec toutes nos racines. Et mes pieds me transportent à ce jour d’un lieu à l’autre, à raconter, à cultiver les histoires, la boucle est bouclée…